Etats-Unis Grands parcs de l'ouest

Zion National Park, la beauté qui se mérite

22 juin 2017
zion national park kolob canyons utah road trip ouest americain 4

On revient d’un road-trip dans l’ouest américain qui aura duré 12 jours, et nous aura emmené dans 4 états. C’est notre plus long voyage depuis un moment, et notre premier vrai gros voyage à deux, autant dire qu’il était un peu spécial. Le tri des photos m’a permis de me replonger dans ces moments, et je peux affirmer même avec le recul que c’était vraiment cool, et que j’aimerais bien y retourner ! Evidemment, impossible de résumer 12 jours, 2 villes, 4 parcs nationaux et 2 state parks dans un seul article, donc les prochaines semaines vont voir fleurir sur le blog plusieurs articles « épisodes ». L’occasion pour moi en plus de prolonger la parenthèse !


Road-trip dans l’ouest américain : Zion National Park dans l’Utah

Lorsqu’on quitte San Francisco et qu’on embarque dans un avion direction Las Vegas pour la suite des vacances, je me dis que ces 4 jours ont mis la barre très haut, mais j’ai hâte de vivre la suite, c’est moi qui ai organisé tout le voyage, je sais donc qu’il devrait y avoir encore du lourd qui nous attend. L’avion doit nous déposer à l’aéroport de McCarran à Las Vegas, mais on ne s’y arrêtera pas, en tout cas pas tout de suite, car je préfère enchainer avec la grande aventure des parcs, la ville de Las Vegas ne m’attirant pas plus que ça. Quand l’avion débute sa descente, il y a des turbulences de ouf, du genre à faire hurler des passagers, et à arracher des signes de croix à ma voisine de gauche, qui n’a pas lâché son chapelet de tout le vol. Je ne fais pas la fière de mon côté, et je m’accroche au siège en serrant les fesses. OK, donc l’aventure commence maintenant.

A l’arrivée, toujours vivants, on prend un bus gratuit pour récupérer notre voiture pour les quelques jours à venir dans le centre de loueurs un peu à l’écart de l’aéroport (le système est très bien fait, et c’est rapide d’y aller). Je prend une Jeep Patriot, je sais que Thomas va apprécier, même si, spoiler alert, toutes les routes sont finalement très bien revêtues et tout à fait empruntables par n’importe quelle voiture. La chaleur est écrasante dans le Nevada, on a vraiment plus l’habitude, habitués que nous sommes à nos températures douces du Pacific Northwest. Après quelques courses au Walmart du coin pour acheter de l’eau, des snacks, des sandwichs et des petits-déjeuners, c’est parti pour 1h45 de route, en direction de Saint-George, petite ville de l’Utah proche du premier parc national au programme, Zion. Il est 20h quand on arrive dans notre petit hôtel de Saint-George.

Snow Canyon, l’avant goût du danger

Avant de se diriger vers Zion ce matin, nous faisons un petit crochet dans un state park, Snow Canyon, juste à côté de la ville de Saint George. Je trouve ça dommage de passer à côté. Le parc n’est pas très grand mais c’est un joli avant gout de ce qui nous attend, et surtout, il n’y a presque personne, 2 ou 3 locaux se promènent et nous accostent, super welcoming. A peine arrivés, on croise un serpent qui traverse tranquille la route. L’angoisse me gagne. Mince je n’avais pas pensé aux bestioles qui vivent dans les déserts, et qu’on risque de croiser. Je ne suis pas spécialement phobique des serpents, mais j’avoue que l’idée de tomber nez à nez avec un de ses congénères ne m’attire pas DU TOUT. Amenez moi des biquettes, des biches, des lapins, mais pas ça. Thomas se moque allègrement de moi, et me traite de fausse aventurière. Il n’a pas tort. Il me dit que je ne suis surement pas Lara Croft, je lui répond que je suis plutôt Lara Clette #humoriste.

snow canyon state park utah road trip ouest americain serpent

Un peu de courage, on sort de la voiture et on se promène dans les dunes de sable, remplies de traces d’animaux chelous. Il y a surement un paquet de lézards aussi, mais ça, ça va, je gère. C’est vraiment tranquille et sauvage.

snow canyon state park utah road trip ouest americain

snow canyon state park utah road trip ouest americain traces lezard

snow canyon state park utah road trip ouest americain dunes de sable

Zion par le nord, Kolob Canyons

Il est temps de rejoindre Zion, mais on va passer voir le nord du parc, beaucoup moins connu des touristes, les Kolob Canyons, qui nous fait emprunter une route superbe toute rouge. Il n’y a effectivement pas grand monde, et toujours que des locaux, et le paysage est grandiose, jonché de falaises oxydées. La petite randonnée qu’on emprunte nous amène en haut du monde, et on est toujours seuls. Ce sera ma partie préférée de Zion National Park.

zion national park kolob canyons route rouge utah road trip ouest americain

zion national park kolob canyons utah road trip ouest americain 3

zion national park kolob canyons utah road trip ouest americain2

On redescend pour rejoindre le sud du parc, et c’est tout un changement d’ambiance. L’isolement a fait place aux voitures et aux bus de touristes. Il y a trop de monde, il faut se garer au Visitor Center et utiliser les navettes gratuites du parc pour circuler. On déchante un peu. Je dois être naive, mais je n’imaginais pas l’expérience parcs nationaux comme ça. Définitivement je suis naive, car je pensais pouvoir profiter des paysages de l’ouest dans la solitude. Ahahah.

zion national park utah road trip ouest americain cactus

Il faut dire que les photos des articles de blog qu’on peut trouver sur le sujet ne montrent pas ce côté peu glamour. Les photographes évitent soigneusement le car de touristes pour se concentrer sur le canyon. Ce n’est pas un fait que je dénonce, car je fais strictement pareil. Evidemment, qui a envie d’avoir un groupe de touristes inconnus en premier plan sur ses photos de vacances, et à fortiori de blog ?

zion national park utah road trip ouest americain 7

Il y a donc beaucoup beaucoup de monde qui visite les parcs nationaux de l’ouest au mois de mai, et on est obligé de s’entasser dans des bus pour s’arrêter aux différents points de vue et accéder aux randonnées. Heureusement, le système de navettes est bien fait, on attend pas beaucoup pour y entrer, et le conducteur nous donne même des informations sur la faune et la flore du parc.

Court of the Patriachs

C’est, il me semble, le premier point de vue et arrêt. Les 3 morceaux de falaises symbolisent 3 figures bibliques : Abraham, Isaac et Jacob.

zion national park utah road trip ouest americain court of the patriarchs

Emerald Pools, la petite randonnée rafraichissante

zion national park utah road trip ouest americain emerald pools 2

Si vous cherchez une randonnée facile mais belle à Zion, c’est sans doute celle-ci. Le chemin nous amène sous des cascades d’eau qui finissent dans des petits bassins, ce sont les fameuses piscines d’émeraude.

Comme il fait chaud, la balade est sympa et surtout rafraichissante, on passe la tête sous la trombe d’eau fraiche et on savoure.

On croisera encore un petit serpent au bord du chemin, mais cette fois, je suis juste ravie de l’apercevoir, il est plutôt beau et ne semble pas être dangereux. Le pauvre a plus peur que nous, et se dépêche de finir sa route.


zion national park utah road trip ouest americain emerald pools

zion national park utah road trip ouest americain 5

The Narrows, la randonnée de tous les dangers

On fait tous les points de vue, mais on s’arrête à la toute fin de la route, au Temple de Sinawava. Il faut savoir qu’il n’y a qu’une seule courte route qui traverse Zion, avec peu de points de vue accessibles depuis la route. Pour se rendre compte de la beauté de ce parc, il faut donc s’y enfoncer à pied, en empruntant des chemins de randonnée plus ou moins difficiles. Ce parc se mérite, et il y a fort à parier qu’on puisse être un peu déçu si on se contente de cette seule route pour le découvrir.

Malheureusement, on a qu’une journée pour explorer, les grosses randonnées de plusieurs heures, ce n’est pas envisageable pour nous, mais on tente The Narrows. Il s’agit d’une randonnée qui s’engouffre entre deux falaises, et il faut suivre le cours d’eau, la Virgin River, en marchant carrément dedans. Ce jour-là, pas de bol, la rivière est très haute, et il est déconseillé d’emprunter ce trail jusqu’au bout. Tant pis, mais mon âme d’Indiana Jones se réveille et on veut quand même avoir notre avant-gout d’aventure, on se décide à faire au moins la première partie. Le courant est fort, et l’eau me monte parfois jusqu’à la taille.

zion national park utah road trip ouest americain the narrows 2

En revenant, on a les chaussures trempées, et c’est déjà la fin de journée, mais on est revigoré par cette balade ludique. Encore aujourd’hui, ce moment me semble gravé, ce sentiment d’évoluer dans un lieu unique, cette lumière douce de fin de journée qui baigne chaleureusement les falaises rougies par le fer, l’eau froide qui nous glace les jambes et le courant qui retient nos pieds, sans oublier nos éclats de rire pendant toute la traversée. Décidément un de mes meilleurs souvenirs de ces vacances !

zion national park utah road trip ouest americain the narrows randonnée 1


Pour plus de photos et de morceaux de ma vie d’expat, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (@sarah8000kilometres) ou Facebook !


You Might Also Like

12 Comments

  • Reply BRIGITTE 22 juin 2017 at 19 h 45 min

    Beau voyage en effet et tu nous le fais toujours aussi bien partager. Les couleurs des strates sont magnifiques et l’on voit bien que tout est gigantesque.
    Allez, vite la suite.

    • Reply Sarah 23 juin 2017 at 17 h 39 min

      Tant mieux si j’arrive à le faire partager ! Merci d’être toujours aussi fidèle !

  • Reply Lucie MdHdA 23 juin 2017 at 13 h 39 min

    Trop bien ce récit, j’ai super hâte de lire la suite ! ^^

    • Reply Sarah 23 juin 2017 at 17 h 40 min

      Merci Lucie ! La suite arrive très vite !

  • Reply Carole 24 juin 2017 at 21 h 27 min

    Je comprends exactement ce que tu as ressenti en marchant dans la rivière. J’ai vécu cette expérience (en moins impressionnant je pense) à Oneanta Falls dans l’Oregon. C’était un sentiment de liberté et joie presque enfantine!

    • Reply Sarah 24 juin 2017 at 22 h 04 min

      Oui c’est tout à fait ça, c’est super fun !

  • Reply Marie Bambelle 28 juin 2017 at 17 h 32 min

    Je viens d’arriver sur ton blog par hasard et je le découvre avec grand plaisir ! Je suis ravie de lire un récit aussi vivant et enjoué, loin des descriptions mornes type « guide de voyage » qu’on voit un peu partout ! Bravo 🙂
    En plus, étant en train de préparer un road trip de plusieurs mois avec mon copain dans les parcs nationaux, il me donne vraiment envie !
    Je vais de ce pas visiter les autres articles.
    Marie, http://lesvoyagesdemariebambelle.wordpress.com

    • Reply Sarah 28 juin 2017 at 20 h 10 min

      Oh merci, c’est trop gentil ! Et bienvenue par ici 🙂 Waw road trip de plusieurs mois ?? Vous allez vous régaler !

      • Reply Marie Bambelle 30 juin 2017 at 8 h 38 min

        Oui, le but c’est d’acheter un van/un minibus et de faire le tour des Etats Unis par le prisme des parcs nationaux/parc d’Etats

        • Reply Sarah 30 juin 2017 at 21 h 57 min

          Ce serait top et j’adorerais le faire. Malheureusement en vivant ici c’est compliqué de partir plusieurs semaines car on a pas beaucoup de congé !

  • Reply Pascal 14 juillet 2017 at 8 h 24 min

    Encore de très belles photos et infos, je vais voir la suite de tes articles 🙂

    • Reply Sarah 16 juillet 2017 at 20 h 15 min

      Merci Pascal 🙂

    Leave a Reply