Grands parcs de l'ouest

Une journée à Page, Arizona

11 juillet 2017
horseshoe bend page arizona road trip ouest americain 8

On revient d’un road-trip dans l’ouest américain qui aura duré 12 jours, et nous aura emmené dans 4 états. C’est notre plus long voyage depuis un moment, et notre premier vrai gros voyage à deux, autant dire qu’il était un peu spécial. Le tri des photos m’a permis de me replonger dans ces moments, et je peux affirmer même avec le recul que c’était vraiment cool, et que j’aimerais bien y retourner ! Evidemment, impossible de résumer 12 jours, 2 villes, 4 parcs nationaux et 2 state parks dans un seul article, donc les prochaines semaines vont voir fleurir sur le blog plusieurs articles « épisodes ». L’occasion pour moi en plus de prolonger la parenthèse !


Road-trip dans l’ouest américain : Une journée à Page en Arizona

Page, pour vous situer, c’est la ville qui se trouve entre le lac Powell et Antelope Canyon. Je suis sure que vous savez ce qu’est Antelope Canyon, car c’est une autre des stars de l’ouest américain et un grand classique sur Instagram. C’est un peu le rêve de tout photographe, professionnel ou amateur. Il faut dire que sur le papier, Antelope Canyon a vraiment l’air d’envoyer du pâté. Je ne suis pas originale, et bien sur ça faisait partie de mes incontournables, je ne pouvais simplement pas passer dans le coin sans y aller. Alors petit bilan de notre journée dans cette ville d’Arizona nichée entre quelques unes des plus belles merveilles de la nature.

Je ne parlerai pas vraiment de la ville en elle-même, car il faut avouer que depuis le début du road trip, les villes se suivent et se ressemblent un peu : souvent au milieu du désert, remplies d’hotels et de motels, de station essence et de petits restaurants. Ce sont des villes pratiques pour y loger et manger, mais pas particulièrement charmantes.

Barrage de Glenn Canyon, immense et impressionnant

Une petite visite rapide et sympa : cet énorme barrage qui restreint la Colorado River est assez impressionnant. L’eau est d’un bleu profond magnifique, et la vue est vertigineuse !

barrage de glen canyon page arizona road trip ouest americain

barrage de glen canyon page arizona road trip ouest americain vue sur le lac powell

Antelope Canyon, l’envers du décor de la photo Instagram

J’avais réservé la visite du Lower Antelope Canyon plusieurs semaines auparavant sur internet, avec Ken’s Tour. Il faut savoir en effet qu’il n’est pas possible de voir ce canyon sans passer par une des sociétés de visites guidées détenues par les indiens Navajo, car il est situé sur le territoire Navajo. Le canyon n’est en fait qu’une étroite et longue fente dans le sol, en y entrant je comprend tout de suite qu’il est nécessaire d’en limiter l’accès à un petit groupe à la fois.

« Comme d’habitude, entre la réalité et ce qu’on voit sur internet, il n’y a qu’un pas »

Bref, nous avons réservé une visite à midi, et à 11h30, munie de nos billets et toute excitée à l’idée d’enfin voir ce lieu exceptionnel que j’avais fantasmé sur Instagram, je me présente au guichet. Comme d’habitude, entre la réalité et ce qu’on voit sur internet, il n’y a qu’un pas, et j’apprend que réservation ou pas, il va falloir attendre sous le soleil pendant plus de 2 heures avant de pouvoir entrer dans le canyon.

Un peu désabusés, on suit donc notre guide, un jeune Navajo qui nous amène en bout d’une file d’attente longue comme un jour sans pain. On est au milieu du désert évidemment, il fait chaud, le soleil tape pas mal, et de là où on est, on ne voit même pas l’entrée du canyon. Ca va être long, très long, et je vous avoue qu’au bout de 2 heures, je commençais un peu à maudire Instagram et ce canyon de malheur qui aura surement ma peau.

Quand notre groupe entre enfin dans le canyon, je ne suis plus vraiment d’humeur, j’ai tendance à devenir grognon quand je dois faire la queue pour quoi que ce soit. On s’engouffre dans une longue fente sous terre en descendant un étroit escalier super raide. A l’intérieur, un long couloir naturel sinueux dans lequel on ne voit même plus nos voisins de devant.

antelope canyon page arizona road trip ouest americain

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 20

« J’ai tout de suite oublié ce que j’ai fais avant, ce que je ferai après »

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 17

On a l’impression d’être seuls, les parois ont des couleurs folles, dans des teintes rouges, oranges et jaunes. Je caresse la paroi du canyon, rugueuse et striée tout en évoluant dans ce couloir. J’ai tout de suite oublié ce que j’ai fais avant, ce que je ferai après, je suis dans l’instant présent, il n’y a plus vraiment rien qui compte, juste ces couleurs surnaturelles.

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 11

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 18

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 4

Le guide ne nous donne aucune information sur le lieu ou la géologie, il se contente de pointer des amas rocheux en précisant ce qu’il faut y voir : tantôt Pocahontas, tantôt Donald Trump (véridique), tantôt un chef indien, tantôt une tête de mort. Il nous prend également l’appareil photo des mains pour nous montrer des angles de vue, des réglages ou nous prend en photos en balançant de la terre devant l’objectif, pour un effet artistique certain. Les futures photos Instagram sont assurées.

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 25

On ressort de là en remontant à la surface de la terre, un peu éblouis par le soleil et un peu bouleversés par cette beauté qui a su regagner nos faveurs. Le jeune guide nous prend à part avec 2 autres jeunes filles et nous demande « Vous voulez voir un truc cool ? Il y a une empreinte de dinosaure juste là », et il nous emmène à quelques mètres voir cette empreinte vieille de plusieurs millions d’années.

antelope canyon page arizona road trip ouest americain 24

La visite en elle-même fut très pauvre en informations, et plutôt axée sur « Comment faire une photo qui rendra jaloux tous mes copains sur Internet ». J’ai trouvé ça un poil superficiel, même si bien sur, c’est toujours cool d’avoir de belles photos. Et puis ce qu’on ne vous dit jamais, c’est qu’au delà de ces lieux incroyables et magnifiques, il y a toujours l’envers du décor : des hordes de touristes, des files d’attente de plusieurs heures, une expérience bien souvent à l’opposé du calme et de la solitude qu’on essaie pourtant toujours de retranscrire sur les photos qu’on partage. Mais est-ce que je le referai si j’avais su tout ça avant : OUI, sans hésiter. Par contre j’aurais vraiment aimé le savoir avant, histoire d’être psychologiquement et physiquement préparée. Donc si vous aussi vous envisagez de le faire, faites le absolument, mais attendez-vous à ce que je viens de vous décrire, et j’espère ainsi vous éviter une déception !

Horseshoe Bend, vertigineux (et toujours bondé)

Un autre lieu très photographié et photogénique, qui encore une fois est absolument sans arrêt blindé de touristes, à toute heure de la journée, je vous présente Horseshoe Bend. C’est ici que la Colorado river prend un virage en fer à cheval, et il y a un point de vue vertigineux pour l’admirer. On y passe en repartant, direction le Grand Canyon.

horseshoe bend page arizona road trip ouest americain 3

Allez y si vous passez à Page, car c’est rapide, ce n’est qu’un point de vue, et c’est gratuit, ce serait dommage de ne pas le voir. A savoir cependant : il faut marcher un peu, je dirais une bonne quinzaine de minutes, et le retour est assez pentu. Ca parait peu, mais j’aurais vraiment préféré le savoir avant d’y aller, car en petites tennis (qui commencaient à me faire mal après les 2 heures de queue) et en jean c’était vraiment pas l’idéal (indice : terre, poussière, et chaleur).

La vue est fantastique, c’est haut, c’est grandiose, c’est beau tout simplement.

horseshoe bend page arizona road trip ouest americain 8

horseshoe bend page arizona road trip ouest americain 4

horseshoe bend page arizona road trip ouest americain 7


Pour plus de photos et de morceaux de ma vie d’expat, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (@sarah8000kilometres) ou Facebook !


You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Pascal 14 juillet 2017 at 8 h 42 min

    Il est vrais que cela est pénible d’attendre de longues heures pour une visite qui dure peu de temps, mais à la vue des photos, le jeu en vaut la chandelle, il y a peut être des périodes moins chargées en touristes ? Enfin tes explications et photos sont toujours formidables !!!

    • Reply Sarah 16 juillet 2017 at 20 h 18 min

      Oui il y a surement des périodes creuses mais il faut du coup s’organiser autrement et prendre des vacances en hiver plutot qu’en été. Mais c’est tellement plus agréable d’avoir des vacances d’été ! Ravie que l’article te plaise en tout cas !

    Leave a Reply