Californie Etats-Unis

Un week-end à Los Angeles (et Universal Studios)

5 octobre 2016
coucher-soleil-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

Ceux qui me suivent sur Instagram ont du voir passer quelques photos de notre périple à Los Angeles déjà. Si vous ne me suivez pas encore, c’est par là : @sarah8000kilometres !

J’ai emmené ma mère à L.A. parce que c’était son tout premier voyage en Amérique (Canada et USA confondus) et que j’avais envie de lui envoyer du rêve. Seattle a beau être une super ville américaine qui n’a rien à envier à Los Angeles, ce n’est pas exactement la première destination auquel un français va penser si vous lui parlez des USA.

Los Angeles, San Francisco, New York : oui.  Seattle ? connais pas.

Bref c’était le moment de l’emmener vers une destination un peu plus glamour et Los Angeles a cet avantage d’être géographiquement relativement proche de Vancouver (2h30 d’avion). Pour avoir des tarifs intéressants, nous avons pris un départ à l’aéroport de Seattle, les vols internes aux USA sont beaucoup moins chers que les vols internationaux, ce qui nous a permis d’avoir des billets d’avion 3 fois moins cher que si nous étions partis de Vancouver. Astuce.

Nous sommes partis le vendredi matin et revenus le dimanche en fin d’après-midi, ce qui fut un voyage éclair dans la Cité des Anges. Alors, que faire à Los Angeles pour un week-end ?


VENDREDI : HOLLYWOOD BOULEVARD, GRIFFITH OBSERVATORY & CITYWALK


On atterri le vendredi à 14h, il fait beau et très chaud, la ville s’offre à nous, et on a hâte de la découvrir. Oui, mais il faut déjà récupérer la voiture de location et cela s’avèrera plus compliqué que prévu. L’aéroport est tellement grand que les loueurs de voitures sont tous à 10 min (en voiture, paradoxal non ?) du hall des arrivées. Heureusement, des navettes gratuites sont mises en place par les loueurs et vous y amène. Mais il faut attendre le bon bus, se serrer car il y avait énormément de gens ayant visiblement les mêmes projets que nous. 10 minutes plus tard nous arrivons au loueur, mais les gens qui s’étaient agglutinés dans le bus ont eux aussi l’intention de louer une voiture au même loueur que nous. Nous avions réservé une voiture un mois avant, mais notez que cela ne sert strictement à rien car nous avons tout de même attendu 1 heure pour la récupérer. Nous pouvons enfin nous diriger vers la ville, direction Hollywood, là où notre appart’hôtel nous attend.

Le trafic est dense sur la route, pas de gros bouchons, mais pas mal de ralentissements tout de même. Il vaut mieux que nous nous y habituons, le traffic sera dense tout le week-end, peu importe l’heure à laquelle nous sortirons. Premier constat : il y a beaucoup de monde et beaucoup de voitures à Los Angeles.

Après un trajet de 45 minutes, nous arrivons à l’appartement, et le temps de poser nos valises, il est déjà 17h. On prend alors conscience que le week-end sera serré. Pas une minute à perdre, on se dirige à pied vers le Walk of Fame, sur Hollywood Boulevard, qui n’est situé qu’à 10 minutes de notre appartement.

pancarte-hollywood-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

Le Walk of Fame, vous en avez surement entendu parler, il s’agit du fameux boulevard contenant toutes les étoiles aux noms renommés : Walt Disney, David Bowie, Michael Jackson… ils y sont tous. Ce lieu est tellement légendaire qu’il nourrit pas mal de fantasmes. J’avais souvent lu que pourtant il est assez décevant. En effet, le lieu a beau être mythique, il n’est objectivement pas exceptionnel. C’est un boulevard qui n’est pas très large et plutôt commun. Il est cependant toujours bondé de touristes, et il y a de nombreux vendeurs à la sauvette, acteurs en costumes et autres charmeurs de serpents vous incitant à vous prendre en photo à leurs côtés contre quelques dollars. Tout cela donne un côté très attrape touristes au lieu, mais il faut avouer que j’ai quand même apprécié cette ambiance survoltée et festive.

walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard-3

charmeur-serpents-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

enseigne-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

etoile-bugs-bunny-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

etoile-david-bowie-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

etoile-morgan-freeman-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

etoile-walt-disney-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

dolby-theater-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

Sur ce même boulevard, on s’arrête devant le TCL Chinese Theater, cinéma connu pour avoir été le lieu de très nombreuses premières mondiales de films depuis 1922, et le lieu de plusieurs Academy Awards. Sur le sol devant l’entrée s’étalent des plaques de ciment gravés d’empreintes de pieds et de mains bien connus…

tcl-chinese-theater-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

empreintes-charlton-eston-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

empreintes-meryl-streep-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

empreintes-michael-jackson-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

empreintes-robin-williams-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

hard-rock-cafe-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

1h30 suffisent pour descendre puis remonter le Walk of Fame, en prenant le temps de s’arrêter devant les plaques et les étoiles de nos célébrités préférées.

coucher-soleil-walk-of-fame-los-angeles-hollywood-boulevard

On repart juste à temps, direction le Griffith Observatory, car le soleil va très bientôt se coucher et je tiens à avoir une vue imprenable sur Los Angeles quand cela arrivera. Bien sur, nous étions très loin d’être les seuls à avoir eu cette idée, et des voitures étaient garées le long de la route sur plusieurs kilomètres, une vraie galère.

L’effort en valait néanmoins la chandelle, car le lieu est magnifique, l’observatoire d’abord est un très beau bâtiment, et la vue sur la ville est incroyable. Le lieu offre même une très bonne vue sur le signe Hollywood, tellement mythique. C’est tellement mythique d’ailleurs que c’en est assez décevant de le voir en vrai, il est tout petit, je le voyais de beaucoup plus grand dans mon imaginaire. Mais quand même, c’est quelque chose à voir, et je suis ravie de cocher ça de ma liste.

griffith-observatory-los-angeles-hollywood

griffith-observatory-los-angeles-hollywood2

griffith-observatory-los-angeles-hollywood5

griffith-observatory-los-angeles-hollywood-coucher-de-soleil

griffith-observatory-los-angeles-signe-hollywood

griffith-observatory-los-angeles-hollywood3

griffith-observatory-los-angeles-hollywood4

griffith-observatory-los-angeles-hollywood-telescope

griffith-observatory-los-angeles-hollywood6

griffith-observatory-los-angeles-hollywood-couher-soleil

griffith-observatory-los-angeles-hollywood7

Le soleil est à présent couché et il fait nuit noire à l’observatoire. C’est le moment d’aller manger, nous sommes affamés car nous nous sommes passés de déjeuner ce midi-là. On va à Universal CityWalk, toujours à Hollywood. C’est une sorte de Disney Village, avec des restaurants, cinémas IMAX et boutiques, mais façon Universal. C’est très festif, des enseignes lumineuses clignotent de partout, on se croirait dans une ville du futur, j’adore cette ambiance ! C’est déjà un avant-goût de ce qui nous attend demain…

universal-citywalk-los-angeles-hollywood-3

universal-citywalk-los-angeles-hollywood

universal-citywalk-los-angeles-hollywood-2

universal-citywalk-los-angeles-hollywood-gorille

universal-citywalk-los-angeles-hollywood-popcorn


SAMEDI : UNIVERSAL STUDIOS


On réserve notre journée du samedi à la visite du parc Universal, quelque chose qui me faisait très envie depuis longtemps. Une envie qui s’est encore accentuée lorsque l’espace Harry Potter a été ouvert au public, étant une grande fan depuis mes 10 ans !

universal-studios-los-angeles-hollywood

Je dois dire que le parc ne m’a pas déçu, et qu’il se classe désormais à la première position des meilleurs parcs d’attractions à mes yeux, bien devant Disneyland. C’est un vrai parc d’attractions pour adultes contrairement à Disneyland, et je m’y suis vraiment beaucoup amusée.

Nous avions pris des Fast Lanes, afin de ne pas faire la queue devant les attractions. Les Fast Lanes sont chers (les billets normaux n’étant déjà vraiment pas donnés), mais je tenais à faire l’investissement, car je ne voulais pas passer ma journée à faire plus de file d’attente que d’attractions, ce qui est malheureusement le cas dans les gros parcs de ce genre (j’ai été traumatisée par ma dernière visite à Disneyland Paris !).

Grâce à ce pass, nous avons réussi à faire toutes les attractions, visite guidée des studios et spectacles compris, avec moins de 5 minutes d’attente à chaque fois, et j’avoue que c’était un tel plaisir de ne pas se taper la file d’attente, et d’entrer directement, quand il y a 45-60 minutes de queue !

moi-moche-et-mechant-universal-studios-los-angeles-hollywood

paris-universal-studios-los-angeles-hollywood

simpsons-universal-studios-los-angeles-hollywood

the-walking-dead-universal-studios-los-angeles-hollywood

jurassic-park-universal-studios-los-angeles-hollywood

rue-universal-studios-los-angeles-hollywood

Le monde d’Harry Potter aura été mon espace préféré, sans grand étonnement. Les rues du chemin de traverse sont vraiment bien reconstitués (mais toutes les rues et enseignes n’y sont pas), et Poudlard est superbe (pas à l’échelle bien sur, mais très beau et quand même bien imposant) ! Je n’ai pas résisté, et je me suis achetée la baguette d’Hermione, directement chez Ollivander s’il vous plait !

L’attraction Harry Potter était la meilleure de toutes, et la plus bluffante techniquement, logique, puisque c’est aussi la dernière en date.

harry-potter-universal-studios-los-angeles-hollywood

poudlard-universal-studios-los-angeles-hollywood

ollivander-harry-potter-universal-studios-los-angeles-hollywood

ollivander-2-universal-studios-los-angeles-hollywood

harry-potter-2-universal-studios-los-angeles-hollywood

Mon Top 3 Attractions (sans les spectacles et la visite guidée) :

  1. Harry Potter

  2. The Walking Dead

  3. Jurassic Park

Le parc ferme tôt, 18h, alors on se félicite d’avoir été là bas dès 8h30. On rentre crevés, on se prend des plats à emporter et on se couche tôt.


DIMANCHE : BEVERLY HILLS, RODEO DRIVE, SANTA MONICA & VENICE BEACH


Nous n’avions grosso modo qu’une grosse matinée pour visiter ces lieux, sachant que nous devions repartir à l’aéroport vers 14h. Pas le temps de niaiser comme disent nos amis québécois, à 9h nous sommes dans la voiture, prêts à explorer les rues de Beverly Hills et admirer les belles maisons. Je ne poste pas ici de photos, pas envie d’avoir des soucis avec de riches habitants qui reconnaitraient leurs maisons (on ne sait jamais !). Entre maisons à colonnes à la Prince de Bel Air, et haciendas mexicaines, les maisons ne se ressemblent pas, mais on y sent l’argent à plein nez ! Par contre nous n’y croiserons pas Brenda et Brandon

On enchaine avec Rodeo Drive, là où a été tournée la fameuse scène de shopping du film « Pretty woman ». On ne s’y attarde pas trop, il n’y a pas grand chose à y faire pour des gens du commun comme nous, il n’y a que des magasins de luxe. Mais le lieu est très beau, propre, avec rien qui dépasse. Dans une des allées sont exposées de magnifiques statues noires et dorées s’inspirant d’oeuvres de Dali.

rodeo-drive-los-angeles

rodeo-drive-los-angeles-panneau

rodeo-drive-los-angeles-fontaine

rodeo-drive-los-angeles-2

rodeo-drive-los-angeles-statue

rodeo-drive-los-angeles-statue-2

rodeo-drive-los-angeles-3

Nous partons ensuite pour Santa Monica, en particulier sa plage et son pier. Comme nous ne voulions pas perdre de temps à déjeuner, on opte pour un gros brunch, dans un café de Santa Monica.

brunch-pancakes-santa-monica-los-angeles

brunch-santa-monica-los-angeles

Et nous nous sommes promenés dans Santa Monica, et surtout sur le pier, qui était lui aussi bondé.

plage-santa-monica-los-angeles

front-de-mer-santa-monica-los-angeles

santa-monica-los-angeles

pier-santa-monica-plage-los-angeles

pier-santa-monica-los-angeles-2

pier-route-66-santa-monica-los-angeles

J’ai été cependant un peu déçue par cet immense parking construit en plein sur la plage, pas très beau !

parking-santa-monica-plage-los-angeles

Le reste, heureusement, est beaucoup plus sympa.

plage-santa-monica-los-angeles-2

plage-santa-monica-los-angeles-3

plage-santa-monica-los-angeles-4

vague-plage-santa-monica-los-angeles

pause-santa-monica-plage-los-angeles

bubba-gump-restaurant-pier-santa-monica-los-angeles

mere-et-fille-santa-monica-plage-los-angeles

pacific-park-santa-monica-los-angeles

santa-monica-enseigne-los-angeles

Nous tentons ensuite de rejoindre Venice Beach pour nous balader sur le beach boardwalk, mais voilà, encore une fois, il y a énormément de monde, et pas une place où garer la voiture, même en tournant désespérément pendant 45 minutes dans un rayon assez large. Ça aura été le gros point faible du week-end, et du coup de Los Angeles à mes yeux : il y a vraiment trop de monde dans cette ville !

Il faut se faire à l’idée que nous ne verrons ni la plage, ni le front de mer de Venice. Nous passons tout de même en voiture entre les canaux de Venice, histoire de quand même voir quelque chose, puis nous nous éloignons pour aller à Marina Del Rey, un petit port et une petite plage beaucoup moins bondée.

canaux-venice-beach-los-angeles

canaux-venice-beach-los-angeles-2

fresque-venice-beach-los-angeles

marina-del-rey-venice-beach-los-angeles

marina-del-rey-venice-beach-los-angeles-3

marina-del-rey-venice-beach-los-angeles-2


AI-JE AIME LOS ANGELES ?


J’ai en tout cas aimé ce que j’ai vu, même s’il s’agissait là d’un tout petit pourcentage de cette ville immense. Cependant je n’ai pas pu m’empêcher d’être gênée par ce monde partout, cette densité de trafic sur les routes, cette difficulté à rejoindre des points touristiques en voiture. Surtout que la chaleur assez intense ne facilite pas non plus les choses (je ne supporte pas vraiment les grosses chaleurs personnellement). Une chose est sûre, je n’y vivrais pas ! Par contre, ça reste une super destination de vacances si on s’organise assez bien pour prévoir les problèmes de parking et de circulation.

J’ai aimé la diversité et l’originalité de ces habitants, le soleil, les plages, cette ambiance festive, et puis ces lieux mythiques, qui peuvent parfois décevoir par leur réalité, mais qui tout de même valent le coup d’être vus une fois !

avion-retour-los-angeles


Pour plus de photos et de morceaux de ma vie d’expat, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (@sarah8000kilometres) ou Facebook !


You Might Also Like

4 Comments

  • Reply brigitte 5 octobre 2016 at 19 h 22 min

    Snif je suis jalouse ! Je veux y revenir ! Tout à fait d’accord avec toi pour la circulation et la trop grande population dans LA. Indispensable d’avoir le coupe file pour faire toutes les attractions d’Universal, finalement c’est de l’argent bien placé. Je me suis demandé ce qu’étaient les croix sur le sable de Santa Monica, qui n’y étaient pas lors de notre passage. Il s’agit des célébrations militaires lors du Mémorial Day en souvenir des américains morts lors de la guerre d’Irak en 2004. 1 croix blanche = 1 vie, 1 croix rouge = 10 vies. Nous n’avions pas pu visiter Venice Beach. Tant mieux ce sera le prétexte pour y revenir… Sinon c’est toujours un plaisir de regarder tes magnifiques photos. Je t’embrasse très fort et espère que le manque de ta maman n’est pas trop douloureux. Vive skype !

    • Reply Sarah 6 octobre 2016 at 0 h 37 min

      Oui il s’agissait d’une oeuvre temporaire, j’ai été moi aussi surprise par ces petites croix ! Exactement, ce n’est pas bien grave si on a pas pu tout voir, ça nous fait un très bon prétexte pour revenir. San Diego me tenterait bien aussi !

  • Reply Kan10 5 octobre 2016 at 23 h 35 min

    J’adore Seattle, même + que Vancouver (suis pas fan). LA ne m’a jamais vraiment attirée mais tes photos donnent envie et puis comme tu le dis si bien, il y a tant d’endroits si mythiques 🙂
    Je suis intriguée par ces photos sur la plage… cimetières de mouettes ?? ^^

    • Reply Sarah 6 octobre 2016 at 0 h 41 min

      Merci pour ton commentaire ! Ah tu n’es pas fan de Vancouver ? tu es le (la) premier (ère) à me dire ça, je serais curieuse d’avoir ton avis plus approfondi sur le sujet ! Oui Los Angeles ça reste mythique et c’est toujours intéressant de voir ça de ses yeux. Perso j’ai globalement beaucoup aimé même si je n’y ai pas trouvé que des qualités. Et sinon les petites croix sur Santa Monica Beach, comme disait Brigitte plus haut dans les commentaires, il s’agissait d’une oeuvre temporaire pour célébrer le Memorial Day. Mais le cimetière de mouettes m’a bien fait rire 😉

    Leave a Reply