Etats-Unis Washington State

Remonter le temps à Port Townsend, petite ville victorienne sur la péninsule olympique

28 février 2017
exterieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique porche

Pas d’article Un mois avec nous ce mois-ci, pour la simple raison que je n’ai vraiment pas grand chose à dire. A part mon anniversaire et le weekend que je vous conte ci-dessous, pas de quoi fouetter un chat, c’est l’hiver et on en a marre du froid et de la pluie, vivement l’été. Au moment où j’écris d’ailleurs, il y a une pluie de grêlons #dépression. Pour des images à intérêt variable de mon quotidien, il y a toujours mon Instagram, @8000kilometres pour les plus curieux. J’ai donc préféré centrer mon énergie sur la rédaction de cet article, que je trouve beaucoup plus intéressant et riche qu’un article où je n’aurais rien à dire ! 

Si vous ne le saviez pas encore, je suis une fana d’histoire et de belles bâtisses anciennes, une history buff comme on dit ici. Alors le weekend dernier on est allé s’enfoncer dans l’état de Washington, sur la péninsule olympique, pour une petite escapade historique charmante et pleine de surprises. Direction Port Townsend, toute petite ville portuaire perdue près d’un parc national, le Olympic National Park.

carte port townsend washington

9210 âmes y vivent aujourd’hui, mais en 1870, c’était une ville très prospère et en pleine expansion, qui a bien failli devenir la capitale de l’état de Washington. Comme sa cousine Leavenworth, la ville a pourtant mal supporté la Grande Dépression, et lorsque les lignes de chemin de fer s’éloignent de la ville pour s’installer à Tacoma et à Seattle, c’est le coup dur. Port Townsend se transforme en ville presque fantôme. Heureusement la ville est toujours là, et elle a gardé une atmosphère résolument vintage et désuète. On y vient pour admirer les nombreux bâtiments victoriens restés quasi intacts, pour arpenter les boutiques d’antiquités, pour faire le plein de bons livres ou admirer les nombreuses galeries d’art. Ici toutes les boutiques jouent le jeu du vintage et ne diffusent que de la musique des années 40 et 50, ce qui ajoute clairement à l’ambiance (ambiance Fallout 4 pour les connaisseurs).

Aujourd’hui Port Townsend c’est ça : une Amérique nostalgique qui souhaite se replonger dans son passé, et une population hippie, excentrique et artsy. Tout pour me plaire quoi !

Water street et ses bâtiments victoriens

On a commencé le weekend par le plus évident, visiter le centre ville. On ne risque pas de se perdre, le centre ville, comme souvent dans les petites villes américaines, se résume essentiellement à une longue rue, Water Street. C’est là qu’est concentré la plupart des magasins et bâtiments historiques. On a pris une heure ou deux pour les admirer et entrer dans les petites boutiques toutes charmantes et intéressantes. On a craqué pour quelques livres dans les super bookstores de la rue et on s’est ensuite dirigé vers Chetzemoka park.

enseigne glacier port townsend washington peninsule olympique

belles enseignes port townsend washington peninsule olympique

enseigne et vieille publicité port townsend washington peninsule olympique

detail haller fountain port townsend washington peninsule olympique

port townsend washington peninsule olympique 2

belles couleurs port townsend washington peninsule olympique

belle facade bleue port townsend washington peninsule olympique

port townsend washington peninsule olympique 1

batiment victorien port townsend washington peninsule olympique

le port de port townsend washington peninsule olympique

le port de port townsend washington peninsule olympique

jefferson county courthouse facade victorienne port townsend washington peninsule olympique

Chetzemoka park

Rien d’exceptionnel dans ce parc à vrai dire, on en repartira un peu déçu. Outre le fait que le parc a une jolie vue sur la mer, un joli petit kiosque et des bancs balançoires, c’est assez petit et on en fait vite le tour. On mange notre salade ramenée de chez nous sur une table de pique nique (#tristitude), ça pèle un peu, on est quand même en février, et il doit faire 7 degrés. Un écureuil vient tout près de nous vérifier s’il n’y a rien à grailler, pas farouche du tout la bestiole.

vue de chetzemoka park port townsend washington peninsule olympique

kiosque port townsend washington peninsule olympique

kiosque chetzemoka park port townsend washington peninsule olympique

ecureuil chetzemoka park port townsend washington peninsule olympique

ecureuil amical chetzemoka park port townsend washington peninsule olympique

Fort Worden State Park

Comme les parcs nationaux, les state parks sont payants. On s’acquitte donc des 10 dollars d’entrée et on se gare près du phare, tout au bout du parc. Il fait toujours froid, mais la balade est plus agréable, car c’est grand et qu’il faut donc marcher, ça réchauffe. Depuis la plage, on aperçoit une otarie qui nage et qui fait des cabrioles à seulement quelques mètres du rivage. On essaie de la photographier, mais même avec le zoom ça reste compliqué de déclencher la photo pile au moment où elle émerge de l’eau, mais c’est mignon, et c’est déjà la 2e rencontre avec un animal sauvage depuis qu’on est arrivé.

phare de fort worden port townsend washington peninsule olympique 2

phare de fort worden port townsend washington peninsule olympique

plage fort worden port townsend washington peninsule olympique 2

plage fort worden port townsend washington peninsule olympique

otarie fort worden port townsend washington peninsule olympique

bois flotté plage fort worden port townsend washington peninsule olympique

Fort Worden est une ancienne base militaire abandonnée, et il y a toujours plus de 100 bâtiments militaires réhabilités en écoles et autres structures publiques, et mêmes en maisons. Il y a cependant aussi des structures de défense complètement abandonnées dans lesquelles on peut se balader. Ca fait un drôle d’effet de rentrer là-dedans, et c’est même plutôt creepy. Pour rester dans l’ambiance, on fini par passer par le cimetière militaire, tout au sud du parc.

ancien batiment militaire fort worden port townsend washington peninsule olympique

ancien batiment militaire fort worden port townsend washington peninsule olympique 2

On croisera un groupe de biches, pas farouches elles non plus décidément, qui broutent et traversent la route sans pression, OKLM quoi.  On en verra aussi le lendemain, carrément en train de se balader dans les jardins des maisons de Port Townsend. Il y en avait beaucoup, genre vraiment beaucoup.

fort worden port townsend washington peninsule olympique 2

biche fort worden port townsend washington peninsule olympique

cimetiere militaire fort worden port townsend washington peninsule olympique

biches dans la ville port townsend washington peninsule olympique

Notre hôtel pour la nuit

Il est 15h, l’heure minimum de check-in dans l’hôtel où on va passer la nuit, et on est frigorifié par cette balade hivernale, direction donc la maison de mes rêves, une magnifique et grande maison victorienne, de style Queen Anne, transformée en Bed and Breakfast par un couple passionné d’histoire, Cindy et Bryan. La maison est une vraie beauté, et l’intérieur a été meublé et décoré exactement comme en 1880. Même les propriétaires sont en costumes de l’époque. On a l’impression d’entrer dans un musée, c’est vraiment magnifique mais ça nous fait tout bizarre de se dire qu’on va dormir ici.

exterieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique porche

exterieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique porche balancoire

exterieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique kiosque gazebo

exterieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique 2

interieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique salon

interieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique salon 2

interieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique salle a manger 2

interieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique miroir

On dépose nos affaires dans la chambre et on se repose quelques heures. La chambre, quoique petite, est charmante et très cosy, on s’y sent bien.

interieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique notre chambre 2

interieur maison victorienne hotel b&b port townsend washington peninsule olympique notre chambre

On ressortira tôt pour aller diner, car ici, on est loin des grandes villes, et les restaurants ferment très tôt, à 20h max. Beaucoup trop tôt pour des européens, mais les américains dinent très tôt, le plus souvent entre 17h et 18h30. On rentre une nouvelle fois à l’hôtel après manger, mais on repartira quelques heures plus tard. A 22h, on a rendez-vous avec un étrange personnage

Le Twisted history tour, un tour de la ville du côté creepy

J’avais trouvé ce tour de la ville sur TripAdvisor, l’attraction avait énormément de commentaires super positifs, mais l’entreprise avait un côté ghost stories et paranormal clairement assumé. Je n’ai rien contre, je suis toujours partante pour une bonne petite histoire de fantôme (Thomas moins), mais je recherchais avant tout quelque chose d’historiquement correct et d’un peu sérieux. Je réserve donc en me disant YOLO, on verra bien, au pire si c’est super perché, ça nous fera rigoler.

On nous donne rendez-vous à 21h45 devant la Haller fountain, proche de la rue principale. On est tout seul, il fait nuit, froid et il pluviote un peu. On commence à se demander si on a pas fait une connerie en réservant ce truc, surtout si on est tout seul avec le guide, ça risque d’être un peu awkward. A 22h pile poil un homme arrive, costume victorien/steampunk, chapeau haut de forme, une canne au pommeau crâne à la main, et des guirlandes de lumières autour du cou et de la canne. Un illuminé dans tous les sens du terme. Il nous explique que les 3 autres personnes ont annulé à cause de la pluie, et qu’on a donc le droit à un tour privé. Shit.

grymm twisted history tour port townsendEn 5 secondes cependant, il arrive à transformer notre inquiétude en « oh pourquoi pas finalement ça à l’air pas mal », et fait voler nos a prioris très rapidement. Il se présente, il s’appelle Grymm, et il nous amène dans la ville pour nous raconter de vraies histoires, tout de même orientées un peu glauques et creepy. La vraie et sale histoire de la ville, complètement insoupçonnée quand on s’y baladait de jour. Des crimes passionnels, des histoires d’amour malheureuses, des hommes cupides, tout y passe. La vraie ville de Far West, avec ses propres lois (ou son absence de lois en l’occurrence), son vice et ses dangers. Grymm est passionnant et on ne voit pas le temps passer.

Washington est l’un des derniers états à avoir rejoint les USA et en tant que terre d’opportunités, des hommes majoritairement motivés par l’argent venaient pour y faire fortune. Il n’y avait pas de lois ou très peu, beaucoup d’esclavage et très peu de considération pour la vie humaine. Port Townsend était la destination principale des bateaux de transport car les bateaux de l’époque ne pouvaient pas se retourner dans la baie de Seattle. Port Townsend était donc le port d’attache idéal. Et qui dit marins, dit alcool et bordels… Les marins allaient donc passer la nuit au bar, puis finissaient au bordel dans les étages au dessus. Le downtown était ainsi très mal famé et dangereux, pendant que le uptown était bon chic bon genre, et là où habitaient et vivaient les riches de la ville. Ces deux populations ne se mélangeaient jamais, à tel point qu’on avait véritablement 2 villes distinctes dans la ville.

Dans le downtown, pendant la nuit, certains marins étaient assommés ou fortement drogués puis trainés dansStreetScene old picture port townsend washington les sous-terrains de la ville et vendus à d’autres capitaines sans scrupules… Parfois il arrivait que les marins ainsi kidnappés ne supportaient pas la trop forte dose de drogue administrée, et mouraient dans les bras de leurs abducteurs qui abandonnaient les cadavres devant la morgue avec un ou deux billets dans la bouche pour remercier la discrétion du croque mort. Le croque mort en question, ne pouvant déclarer les corps, les vendaient à l’école de médecine de l’université de Washington ou les enterraient dans son propre sous-sol. On aurait retrouvé des milliers de corps sous sa maison, le bonhomme ayant « rendu service » pendant près de 50 ans…

C’est une des très nombreuses histoires glauques entendues ce soir là, pour le reste il faudra venir à Port Townsend ou lire le livre « Port Townsend the city that whiskey built » qui documentent toutes ces histoires et bien plus.

Antique mall

Le dimanche, on se réveille tranquillement et on se prépare pour le petit déjeuner qui promet d’être décadent, servi à 9h pétantes sur la grande table de la salle à manger. Tous les guests mangent ensemble à la même table, ce qui amène automatiquement son lot de discussions. C’est un peu gênant au début, mais les langues se délient rapidement et on se retrouve à faire connaissance avec nos voisins. Les hôtes, toujours costumés, s’affairent autour de la table pour nous servir les 3 plats du petit déjeuner. On se croit dans Titanic, les riches qui se font servir par leurs servants. C’est un peu bizarre mais rigolo.

Au menu on aura donc une poire cuite au four et caramélisée, avec un petit cake au sherry, puis un oeuf bénédicte, sur toast au jambon et sa sauce hollandaise, et enfin une bonne part de gâteau renversé aux fruits rouges et aux amandes. C’est très bon, mais aussi très copieux. La plupart des guests, moi y compris, ne finira pas la très bonne part de gâteau.

old consulate inn petit dejeuner port townsend washington peninsule olympique

Le check out n’est qu’à 11h, alors on charge les affaires dans la voiture et on retourne dans le living room pour profiter une dernière fois de la maison et se détendre.

Puis direction le antique mall, un grand magasin d’antiquité sur Washington Street. 2 étages d’antiquités en tout genre, de la petite merdouille ancienne à 5 dollars aux meubles à 10 000 dollars, il y en a pour tous les goûts, et on a passé une heure à arpenter les allées pleines de curiosités. On a même trouvé une plaque d’immatriculation de Washington, qu’on cherchait depuis un moment pour lancer une petite collection.

antique mall port townsend washington peninsule olympique 5

antique mall port townsend washington peninsule olympique

Petit tour des plus belles maisons victoriennes

Les maisons victoriennes, j’adore ça et je ne m’en lasse pas de les admirer. Dans un bookstore, on a trouvé un bouquin listant les plus belles maisons anciennes de Port Townsend, on a noté quelques adresses, et je me suis dit que pour finir le weekend, ce serait sympa d’aller les prendre en photos. On ne les a pas toutes faites, mais on a eu un joli échantillon.

maison victorienne rose port townsend washington peninsule olympique

belle maison victorienne port townsend washington peninsule olympique

belle maison victorienne bleue et blanche port townsend washington peninsule olympique

ann starret mansion port townsend washington peninsule olympiqueLe Ann Starrett mansion, supposément très hanté, et vous pouvez même y dormir, puisque c’est une auberge.

manresa castle port townsend washington peninsule olympiqueA la sortie de la ville, il y a même un château, le Manresa Castle, transformé en hôtel. Bon on ne la pas trouvé super jojo en revanche.

achats du week end port townsend washington peninsule olympiqueLes trouvailles du weekend !


Infos pratiques


  • Port Townsend est à 2h environ de Seattle en voiture, mais il y a aussi un ferry qui vous y amène.
  • Le super tour guidé qu’on a fait c’est le Twisted History Tour, et notre guide s’appelle Grymm. On le conseille vraiment très chaudement.
  • Le bed and breakfast dans la superbe maison victorienne où on a dormi, c’est le Old Consulate Inn, qu’on recommande également très chaudement. A vrai dire, pour moi c’est the place to sleep à Port Townsend !
  • La ville est vraiment très petite, on en a vite fait le tour, c’est plutôt une ambiance et un bond dans le temps qu’on recherche en venant là-bas, plus que le marathon touristique, prenez donc votre temps et choisissez bien votre B&B pour pouvoir savourer une après-midi à bouquiner dans un super cadre. C’est aussi une super idée de weekend romantique pour les amoureux !


Pour plus de photos et de morceaux de ma vie d’expat, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (@sarah8000kilometres) ou Facebook !


You Might Also Like

8 Comments

  • Reply MissTexas 28 février 2017 at 3 h 07 min

    C’est beau ! Merci pour cette belle découverte !

    • Reply Sarah 28 février 2017 at 5 h 15 min

      De rien ! Ça a été une belle découverte pour moi, c’est normal de le faire partager 🙂

  • Reply brigitte 28 février 2017 at 8 h 57 min

    HOULA ! magnifique article ! Tu m’as scotchée ma Sarah. Je trouve les maisons incroyablement bien entretenues et elles en valent la peine. Je verrais bien un défilé costumé l’été dans ces rues ! Je crois qu’avec l’usure du temps, ce WE vous laissera de supers souvenirs entre le bond en arrière et les récits du tour privé. En tout cas tout cela sort bien de l’ordinaire. Continuez à vous régaler de petits WE pareils à celui-ci, nous on voyage avec vous. Bisous mes amours.

    • Reply Sarah 28 février 2017 at 19 h 06 min

      Merci Brigitte. Tant mieux si j’ai pu retranscrire un petit peu ce que j’ai ressenti là-bas, en tout cas moi je me suis régalée à écrire l’article !

  • Reply Pascal 7 mars 2017 at 18 h 14 min

    Superbe article, qui fait rêver et donne vraiment envie de découvrir cette ville et l’ensemble des usa, encore merci de nous faire voyager !!

    • Reply Sarah 7 mars 2017 at 19 h 47 min

      Je suis ravie de voir que ça te donne envie de découvrir ce coin ! Merci pour le commentaire ! 🙂

  • Reply Mary 4 avril 2017 at 18 h 52 min

    Les maisons Victoriennes sont vraiment magnifiques !! J’ai essayé de voir sur internet pour le livre sur les histoires de la ville, mais je n’ai rien trouvé.. Dommage /:

    • Reply Sarah 10 avril 2017 at 17 h 05 min

      Arf oui on dirait que c’est en rupture de stock. Dommage !

    Leave a Reply